Le Siwak, ce bâton aux multiples vertus

Le Siwak, ce bâton aux multiples vertus

Qu’est ce que le Siwak ? Quel est ce bâton que de nombreuse personnes utilisent pour se purifier les dents ?

Pourquoi font-ils cela ? Quels sont les bénéfices à en tirer ?

Nous allons découvrir tout cela ensemble et cela dans cet article !

Miswak, le dérivé arabe du Siwak

Dérivé de son nom arabe سواك, le siwak est également connu sous le nom de miswak (littéralement “bâton de brosse à dents”) ou bois d’arak.

Il est obtenu à partir de la racine de la plante Salvadora persica, utilisée depuis l’Antiquité comme brosse à dents naturelle.

Traditionnellement, plusieurs plantes différentes sont utilisées à cette fin, mais Salvadora possède les propriétés d’hygiène buccale les plus intéressantes.

Le siwak est présent dans tout le monde arabe, mais aussi en Inde et plus largement en Asie.

Le bâton de siwak est mâché ou utilisé comme brosse à dents. Il ressemble à un bâton de quelques centimètres de long et du diamètre d’un doigt.

  • Son histoire :

L’utilisation du bâton de siwak remonte à 7000 ans.

C’est l’ancêtre de la brosse à dents, inventée très tardivement en Chine vers le 7ème siècle, faite de poils de porc.

L’utilisation du bâton siwak est enregistrée en Grèce et dans la Rome antique, à Babylone ou dans l’Égypte ancienne.

Ainsi, l’une des plus anciennes traces de bâton d’hygiène dentaire tels que le siwak ou miswak que nous ayons est une brosse à dents naturelle babylonien datant de 3500 av. Jc.

L’hygiène bucco-dentaire à l’aide de siwak naturel fabriqués à partir de différentes plantes couvre les cultures et ils sont appelés qisa en araméen, qesam en hébreu et encens en latin.

Non seulement le bâton de miswak est très ancien, mais la salvadora persica est géographiquement répandue.

La plante existe en Afrique, en Asie (Sud et Sud-Est) et au Moyen-Orient. Chaque région a un nom local différent.

Par exemple, en Malaisie, le siwak est appelé kayu sugi, ou littéralement “bâton à mâcher”.

Siwak

Le siwak pour dent

En Inde, au début de notre ère (vers le 2ème siècle), le bâton pour les dents était mentionné dans le texte de la Loi de Manu, avec le nom sanskrit manusmrti (मनुस्मृति).

Cependant, il est apparu dans des textes antérieurs et son âge est estimé à 500 av et il s’agit de Sushruta Samhita, un traité collectif sur la médecine et la chirurgie ayurvédique.

En Inde on utilise aussi des bâtonnets de neem (“desi datun”) qui ont des propriétés intéressantes, mais des recherches scientifiques ont montré que la brosse à dents miswak est plus efficace.

Le bâton de siwak dans le monde arabe

Pour l’islam, le miswak (bâton pour les dents) est particulièrement apprécié car Muhammad ﷺ l’a utilisé lui-même.

Ce bâton appelez de façon vulgariser (baton arabe pour blanchir les dents).

Le Prophète a suggéré l’utilisation du siwak dans plusieurs hadiths, qui sont des transmissions orales liées à son mode de vie.

Par conséquent, le siwak fait partie de l’hygiène musulmane et les hadiths recommandent de l’utiliser :

  • au réveil le matin ;
  • au coucher le soir ;
  • avant toute activité sociale ;
  • avant toute activité religieuse ou prière ;

L’appréciation montrée par Muhammad ﷺ a rendu le siwak populaire dans tout le monde musulman.

En Inde comme au Moyen-Orient, l’hygiène fait partie intégrante de la pratique religieuse. Pour l’islam, l’hygiène du corps est liée à la pureté de l’âme et de l’esprit.

Les propriétés du siwak pour les dents

Le bâton de siwak est fabriqué à partir de la racine de salvadora persica, dont la racine de la brosse à dent vient de cette plante.

Ce petit arbuste, qui peut atteindre une hauteur de six à sept mètres, pousse dans les zones arides et désertiques et peut tolérer la chaleur extrême et la sécheresse.

Il s’adapte également aux zones balnéaires et à la proximité des rivières. Il est présent en abondance dans tout le Moyen-Orient et en Asie.

Sa valeur médicinale va au-delà des racines, et il existe de nombreuses utilisations populaires pour les branches et les feuilles de cet arbuste. Il est connu pour ses fleurs jaune pâle et vertes et ses baies écarlates.

Les racines sont beiges, sableuses, tandis que les branches sont plus foncées. Ça sent aussi typique, très proche de la moutarde.

C’est pour toutes ces propriétés bénéfiques pour la santé que nous mettons d’ailleurs très souvent dans nos box mensuelles musulmanes des Siwak.

Composition du siwak

Le Bâton d’Arak est composé de plusieurs minéraux essentiels, dont :

  • fluorure naturel ;
  • Vitamine C ;
  • Silice (détartrage et blanchiment) ;
  • calcium ;
  • phosphore ;
  • Alcaloïdes (antibactériens et antibactériens).

Le Siwak ainsi que son utilisation

Comment utiliser le Miswak ?

Le bâton de siwak est facile d’utilisation.

Il suffit de couper une extrémité du bâton de siwak ou de le mâcher d’environ un centimètre.

De cette manière, nous avons trouvé des fibres ayant l’apparence de poils (comme des poils de brosse à dents).

Brossez-vous ensuite les dents avec l’extrémité du stick, n’utilisez pas de dentifrice, faites attention à ce que l’extrémité se mouille.

Lorsque les fibres sont abîmées, répétez : recoupez le bâton, décollez l’écorce.

Pour vous brosser les dents, lavez d’abord le bâton de siwak à l’eau claire. En Inde et au Moyen-Orient, les gens aiment faire cela avec de l’eau de rose.

Nous plaçons ensuite le bâton de siwak sur le dessus de la dent au bord de la gencive et le frottons doucement vers l’extrémité de la dent.

Répétez cette opération des deux côtés de chaque dent, de préférence trois fois. Le nettoyage prend environ cinq minutes pour faire effet.

La langue est également nettoyée avec un bâton de siwak pour enlever le film blanc qui s’est accumulé sur le dos de la langue.

Pour mieux nettoyer la langue, certaines personnes aiment couper le bout du bâton de miswak en forme de V. N’oubliez pas de nettoyer à l’eau ou à l’eau de rose après le brossage avec le bâton miswak. Attention à le ranger debout jusqu’à votre prochaine utilisation.

Précautions du siwak pour les dents

Le bâton de miswak est sûr à utiliser.

Cependant, il existe de très rares cas d’allergie.

Si vous êtes allergique au siwak, vous le comprendrez les minutes qui suivent.

Les allergies se manifestent par des démangeaisons des gencives ou de la gorge, des éternuements ou des rougeurs possibles autour de la bouche.

Si vous êtes sujet à cette allergie extrêmement rare, arrêtez immédiatement d’utiliser le miswak.

Si les symptômes persistent malgré vous, consulter votre médecin.

Tacher donc de l’utiliser afin d’avoir une bonne hygiène dentaire et de suivre également la sunna !

Leave a comment